Peinture intérieure : les 03 étapes indispensables pour un rendu impeccable

Avoir un intérieur désuet est très désagréable à voir. Cela dévalorise complètement votre habitation. Et pour donner une nouvelle jeunesse aux pièces de la maison, il n’y a rien de mieux qu’un coup de peinture. Oui ! La peinture est un élément clé dans une rénovation d’intérieur. Cependant, pour un bon rendu, il est important de respecter certaines étapes essentielles. On vous dit tout afin que vous puissiez repeindre votre intérieur comme un pro.

Le choix du matériel

peintureAvant toute chose, il est important de disposer de l’équipement nécessaire. Sans cela, vous ne pourrez pas faire bon travail. Avoir les bons outils est le gage d’un travail parfait. Il s’agit entre autres de bâches de protection en plastique, de ruban adhésif de masquage, d’équipements de protection (lunettes de protection, gants, masque anti-poussière…), de pinceaux, de rouleaux de peinture, d’éponge de ponçage, de perche pour rouleaux de peinture, de peinture, etc. Veillez à choisir les pinceaux adéquats puisque c’est eux qui permettent d’avoir une application homogène.

A découvrir également : Comment louer sa maison

Par exemple, si les pinceaux à poils synthétiques sont adaptés pour une peinture à l’eau, ils conviennent moins aux peintures glycéro. Pensez également à bien définir les teintes qui viendront habiller vos murs. Elles doivent également convenir à l’usage que vous faites de la pièce en question. Lorsqu’on ne tient pas bien compte de ces détails, on risque d’être confronté à certains désagréments lors des travaux. C’est pour cette raison qu’il vaut mieux opter pour une peinture vertou.

L’aménagement de l’espace de travail

Pour réussir votre projet de décoration, il vous faut bien aménager la pièce. Cette étape permet de peindre facilement et confortablement. Commencez par débarrasser la salle de tout ce qu’elle contient. Si cela est impossible, regroupez l’ensemble de vos meubles au centre de l’espace pour avoir un maximum de place pour travailler. Servez-vous des bâches de protection pour préserver le sol et les meubles des projections de peinture. Retirez les rideaux, les tableaux et autres objets décoratifs accrochés aux murs, puis masquez avec du ruban adhésif toutes les éléments qui ne doivent pas être peints (plinthes, vitres, bords des poutres, chambranles de portes, interrupteurs, prises électriques, serrures, angles de plafonds…).

A lire en complément : Comment les rats entrent dans une maison

La préparation du support

peintureLe saviez-vous ? La qualité du résultat final dépend de la préparation de vos supports. Ils doivent être lisses, propres et secs pour éviter l’apparition d’irrégularités ou de cloques pendant de l’étape de peinture proprement dite. Pour obtenir une surface lisse, vous devez poncer les éventuels restes de peinture avec des feuilles abrasives anti-encrassantes ou des papiers de verre. N’exercez pas trop de pression au risque d’abîmer la surface.

Si la surface à gratter est grande, on vous conseille d’utiliser une cale à poncer ou même une ponceuse électrique. Cela vous facilitera les travaux.
Si vos murs possèdent des trous ou des fissures, il faut les reboucher avec un enduit. Une fois la surface sèche, poncez l’excès de matière. Vous procédez ensuite au nettoyage de l’ensemble des surfaces à peindre dans votre pièce après le ponçage en utilisant un détergent ou un savon. Terminez par un rinçage à l’eau claire pour avoir une surface propre et sans poussière. Attendez quelques heures afin qu’elle se sèche.
Vous pouvez maintenant réaliser votre peinture sans problème. Il est recommandé de toujours peindre du haut en bas (c’est-à-dire, vous débutez par le plafond, puis les murs et ensuite les détails comme les cadres, les moulures, etc.).

Show Buttons
Hide Buttons
Abonnez-vous à notre newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter

Rejoignez notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour de notre équipe.

You have Successfully Subscribed!