Prêt immobilier : zoom sur les avantages de la délégation d’assurance en 2022

Si la souscription d’une assurance emprunteur n’est pas un critère obligatoire pouvant conditionner l’aboutissement d’une demande de prêt immobilier, les banques ont généralement pour habitude de la demander (voire de l’exiger). Cette couverture étant une garantie face aux éventuels défauts de paiement dus aux aléas de la vie (maladie, accident ou décès), elle est cruciale aux yeux des établissements financiers.

Cette assurance constitue une caractéristique pertinente. Cependant, la réglementation en vigueur, à travers la loi Lagarde, précise qu’il n’est pas obligatoire qu’elle soit forcément celle proposée par l’enseigne prêteuse. En effet, la législation indique que l’emprunteur peut recourir au principe de la délégation d’assurance. En bref, cette règle signifie qu’il n’est pas obligé d’accepter le contrat de groupe puisqu’il est libre de choisir une autre assurance auprès de l’assureur de son choix.
Mais en quoi ce contrat individuel est-il réellement plus intéressant ? En quoi les nouvelles recommandations du HCSF (Haut Conseil de stabilité financière) concernant l’inclusion du coût de l’assurance au taux d’endettement le rendent-elles encore plus avantageux en 2022 ?

A lire également : L'individualisation de chauffage : la solution idéale pour faire des économies d'énergie dans les immeubles collectifs

De meilleures garanties et une couverture mieux adaptée au profil de l’emprunteur

Grâce à la délégation d’assurance, l’emprunteur peut prendre, pour son crédit immobilier, une assurance autre que celle proposée par sa banque. La seule condition étant que le principe d’équivalence des garanties soit totalement respecté et, donc, que la formule offre des garanties équivalentes au contrat de groupe.

En optant pour le contrat individuel en délégation d’assurance, le souscripteur va jouir d’une couverture personnalisée. En plus des garanties de base (garantie décès, garantie perte totale et irréversible d’autonomie, garantie invalidité permanente partielle ou totale et garantie incapacité temporaire de travail), il peut bénéficier de diverses options supplémentaires telles que la garantie perte d’emploi.

Lire également : Quels sont les facteurs qui influencent le prix d’une maison ?

S’il le souhaite, il peut à tout moment revoir ou mettre à jour ses garanties assurance emprunteur et, ainsi, profiter d’une formule mieux adaptée à son profil ou à ses nouveaux besoins. L’ajustement de la couverture peut donner accès à de nouvelles garanties portant, par exemple, sur certains problèmes de santé (l’affection de longue durée ou autres) ou sur la pratique de certaines activités sportives.

D’importantes économies

Si la délégation d’assurance est particulièrement bénéfique, c’est aussi parce qu’elle permet de réaliser d’importantes économies sur le coût du crédit immobilier. Cet avantage résulte du fait que l’emprunteur peut mettre en concurrence les offres disponibles (puisqu’il est libre de ses choix) et qu’il peut donc, selon son profil, choisir la meilleure formule au meilleur tarif.

Les cotisations étant largement réduites, l’assurance déléguée peut lui faire économiser jusqu’à 50 %, soit plus de 12 000 € s’il dispose d’un bon profil (un emprunteur jeune et en bonne santé).

Selon les experts, la marge devrait même être encore plus avantageuse dans la mesure où le coût de l’assurance emprunteur doit désormais être inclus dans le taux d’endettement. Bien sûr, avec ce nouveau mode de calcul, le résultat dépendra grandement du poids de l’assurance emprunteur par rapport au coût total du prêt.