Investir en groupement forestier : GFI et GFF

Investir dans le secteur de la forêt présente plusieurs avantages et c’est pour cela que le nombre de personnes qui s’y intéresse ne cesse d’augmenter. Si vous souhaitez vous lancer dans ce secteur mais ignorez comment cela fonctionne, cet article vous donne plus de détails.

C’est quoi les groupements forestiers ?

Les groupements forestiers sont des sociétés civiles dont l’objet est la constitution, l’amélioration, l’équipement, la conservation ou même la gestion d’un ou de plusieurs massifs forestiers ainsi que l’acquisition des bois en forêt. Il existe deux types de groupements dans le secteur du bois. Il s’agit des groupements forestiers d’investissement(GFI) et des groupements fonciers forestiers (GFF).

A lire également : Revêtements de sol : les tendances phares à adopter en 2021

Investir en groupement forestier d’investissement ou GFI : tout ce que vous devez savoir !

Il s’agit ici des sociétés civiles dont le but est d’investir dans les forêts à partir des capitaux qu’elles auront collectées. Les GFI sont des entreprises spécifiques qui ont obtenu une autorisation de la part de l’autorité des marchés financiers afin de faire appel public à l’épargne. Généralement comparés aux sociétés civiles de placement immobilier, les groupements forestiers d’investissement constituent une forme moderne de placement tangible.

De ce fait, lorsque vous rachetez les parts du groupement, vous (en qualité d’épargnant investisseur) devenez propriétaire d’une fraction de l’ensemble du patrimoine du groupement forestier d’investissement. Les revenus issus des exploitations sont distribués aux différents investisseurs et les parts sont valorisées en fonction de l’évolution du marché forestier.

A lire également : Quel carrelage dans le salon ?

groupement forestier

Investir en groupements fonciers forestiers ou GFF : tout ce que vous devez savoir !

Ce type de société a pour objectif de favoriser le reboisement, l’amélioration et la conservation des massifs forestiers. Composé d’au plus 150 adhérents, les groupements fonciers forestiers est doté d’une fiscalité avantageuse, ce qui permet de réduire l’impôt sur le revenu et de préserver également de la volatilité des marchés financiers car cette société repose sur deux actifs peu risqués à savoir le foncier et le bois.

La gestion d’un GFF est confiée à un gérant spécialiste de la sylviculture. Celui-ci est donc amené à gérer les actifs du groupement ainsi que la partie technique, administrative et financière du groupement. Au regard de toutes ces tâches de gestion dévolues sylviculteur, vous comprenez que le son choix doit être optimal et reposer sur une parfaite connaissances tant du domaine que des enjeux.

Les revenus des associés d’un GFF sont issus des ventes de coupes de bois d’une part, et d’autre part des loyers de la chasse  et de la pêche. S’agissant de la rémunération du gestionnaire, elle est issue d’un pourcentage des ventes et locations sus citées.

Pourquoi investir dans la filière bois ?

L’un des bénéfices que l’on peut accorder à  l’investissement forestier est qu’il est un investissement responsable et soucieux de la préservation des espaces verts. En fait, lorsque vous placez votre argent dans ce domaine, vous faites un investissement avec une réelle utilité environnementale et sociale.

Les arbres qui se trouvent dans la forêt œuvrent dans la lutte contre les émissions de dioxyde de carbone, le réchauffement climatique l’effet de serre. De plus faire un investissement forestier c’est également promouvoir l’économie locale car cette filière compte plus 440 mille emplois non-délocalisés.

Show Buttons
Hide Buttons