La pose d’une porte : un travail sur mesure

La pose d’une porte est nécessairement tributaire des particularités de votre logement, et de votre budget. En effet, ces deux éléments définissent tout d’abord le matériau utilisé, ainsi que le nombre de points de sécurité que le serrurier doit envisager. Ensuite, la configuration et l’ancienneté de votre logement ça déterminer de quel type de pose vous avez besoin. En effet, on dénomme deux manières de poser porte entrée : soit il s’agit d’une pose en rénovation, soit d’une pose en dépose totale. Dans le premier cas, le dormant (l’encadrement) est déjà existant. La pose de la porte ne signifie donc pas la pose d’un cadre de porte, ce qui simplifie les travaux et les finitions, mais exige un état impeccable du cadre d’origine.

Dans le second cas, tout est à faire, et les finitions sont plus importantes.

A voir aussi : Quel est le prix d'un démoussage de toiture ?

Les étapes clefs de la pose d’une porte

Une porte se doit d’être posée selon une procédure précise, et en utilisant des outils dédiés. Cela requiert l’intervention de professionnels (consultez pour cela un annuaire de professionnels), à moins d’être un bricoleur particulièrement aguerri, surtout pour poser porte entrée en dépose totale.

Voici ces étapes.

A découvrir également : Opter pour une pompe a chaleur air-eau

La préparation de la porte

Au préalable, il est important de préparer la zone de travaux, en protégeant le sol alentour. Puis, mesurez précisément l’encadrement et la porte elle-même, afin de vous assurer que tout se passera bien.

La première étape est de désolidariser le battant de son bâti, en introduisant le barillet dans le premier, puis en faisant jouer la poignée. De cette façon, le battant s’ouvre, puis doit être dégondé pour dégager le bâti. Enfin, retirez le barillet et la clef, et réservez les.

Mettre en place un dormant

Le dormant, c’est donc le bâti, qui fera office d’encadrement de porte. Dans certains cas, l’ancien peut-être conservé, cette étape concerne donc les portes livrées avec dormant, pour poser porte entrée en dépose totale. Le dormant doit parfaitement s’intégrer dans le tableau formé par l’espace dévolu à votre porte. Voilà pourquoi les mesures préalables sont essentielles. C’est tune question d’isolation et surtout de sécurité, il doit être parfaitement fixé et devenir solidaire avec le mur.

Quatre pattes de fixation sont présentes sur le bâti ; elles doivent être dégagées, puis insérées contre la maçonnerie au plus près. Elles désignent avec précision les endroits à percer. Après percement, il faut injecter un scellement chimique, dans lequel vient s’insérer rapidement une tige filetée. Le scellement fixe la structure et la solidarité avec le mur en durcissant. Ne reste plus alors qu’à boulonner les pattes sur les tiges ainsi fixées. Le cadre est définitivement en place.

Le montage de la porte

Le barillet doit être monté sur la porte de façon définitive et rigoureuse, pour ne pas avoir de jeu. Si les mesures ont été prises correctement au préalable, il n’y a plus qu’à emmancher la porte sur ses gonds. Puis, vérifier que l’ouverture et la fermeture de déroule de façon fluide et sans bruit.

Les finitions

La maçonnerie autour de la porte ayant forcément été impactée par le fait de poser porte entrée, il est généralement nécessaire de colmater les trous et aspérités. C’est le moment de préparer un mortier bien homogène, afin d’égaliser la maçonnerie. Une fois passé le temps de séchage de ce mortier, un ponçage soigné permet de rendre son aspect lisse et homogène au mur entourant la porte, qui pourra ainsi être mis en peinture ou doté d’un revêtement mural.

Isoler et évaluer l’étanchéité

La dernière étape de poser porte entrée consiste à appliquer le joint d’étanchéité tout autour de la porte. Ce joint s’applique au pistolet, avec un grand souci de précision. L’égalisation se fait à la main, pour un rendu propre et parfaitement lisse.

Une fois cette étape réalisée, la porte est prête à être utilisée de façon normale.