Comment tailler un laurier rose ?

Vous avez un laurier rose chez vous, en pot ou en pleine terre dans votre jardin ? Faut-il tailler le laurier rose ? Comment et quand le tailler ? Nous revenons pour vous sur les conseils essentiels à connaître sur la taille du laurier rose.

Lire également : 4 exemples de plantes utiles à avoir dans votre jardin

Laurier rose : caractéristiques et origine

Le laurier rose (Nerium oleander) est un arbuste à fleurs dont on peut apprécier la floraison tout le long de l’été. De mai à octobre, le laurier rose donne de superbes fleurs blanches, abricot, roses, rouges ou même jaunes, selon les variétés. Reconnaissable grâce à ses longues feuilles d’un vert soutenu, cet arbuste rappelle les variétés méditerranéennes d’arbustes.

Les fleurs du laurier rose peuvent être simples, doubles ou même triples, selon les variétés. Elles peuvent aussi être odorantes ou non et poussent par vagues durant tout l’été, pour le plus grand plaisir des jardiniers.

A lire aussi : Tondeuse thermique viking : faut-il faire confiance ?

Nerium Oleander est un arbuste persistant qui peut atteindre les 1 à 3 mètres de hauteur. Le laurier rose nous vient des contrées du Sud, et on le retrouve fréquemment dans le Sud de la France, en pleine terre. Dans les régions du Nord, il est plus heureux en pot ou en bac. 

En haie ou en buisson solitaire, en pot ou en grand massif, le laurier rose se plaît et embellit instantanément un jardin ou une terrasse. Le laurier rose est toxique pour  les animaux et les êtres humains. Il est important de tenir les enfants éloignés d’un laurier rose : l’intégralité de la plante est extrêmement toxique, malgré son étonnante beauté.

Cet arbuste nécessite un minimum d’entretien pour que son développement se déroule au mieux. La floraison du laurier rose intervient en été et embaume les jardins et les terrasses avec délicatesse. Le laurier rose n’a évidemment rien à voir avec son cousin le laurier sauce, qui lui, est comestible et non toxique.

Les besoins et l’environnement du laurier rose

Le laurier rose est un arbuste qui a besoin d’un environnement ensoleillé et d’une terre riche en humus. Il se plaît dans les sols bien drainés et craint le gel. C’est pour cette raison qu’il est préférable de le planter en pot dans les régions froides afin de le faire hiverner le moment venu. Le laurier rose peut résister à un hiver descendant jusqu’à -4°C mais pas plus. Certaines variétés sont plus rustiques mais beaucoup moins répandues de manière commune.

Si vous vivez en région plus chaude, alors vous pourrez planter un laurier rose sans avoir de crainte sur sa capacité à résister à l’hiver doux. Cette plante originaire du Bassin méditerranéen pousse aujourd’hui naturellement près des ruisseaux. On retrouve le laurier rose à l’état naturel dans les régions où il se plaît, c’est-à -dire sur tout le pourtour méditerranéen et jusqu’en Afrique du Nord.

Les sols appréciés par le laurier rose sont des sols humifères et riches mais pas gorgés d’eau. Le laurier rose aime avoir les pieds au frais et sa dose de soleil. Il n’apprécie guère les vents et préfère être abrité, quitte à être en ombre légère. Cet arbuste n’aime pas vraiment les sols rocailleux mais plutôt une bonne terre de jardin pleine de nutriments.

Comment planter un laurier rose ?

La plantation du laurier rose est une étape essentielle qui conditionne sa bonne santé et une floraison de qualité l’année suivante. Le laurier rose se plante du mois de mars au mois de mai. Ceci permet à la plante de prendre le temps de bien s’enraciner avant de fleurir.

Planter un laurier rose en pleine terre

Vous avez acheté un laurier rose que vous souhaitez mettre en pleine terre ? Assurez-vous d’abord que la région dans laquelle vous habitez est compatible avec une plantation en pleine terre. Le laurier rose doit pouvoir survivre sans accroc : c’est une plante gélive

Pour bien planter un laurier rose en pleine terre, il est important de bien préparer le sol au préalable. Les cailloux et les mauvaises herbes peuvent être retirés à la bêche et un terreau de plantation ajouté afin de garantir une terre riche. 

Les pots de vos lauriers roses peuvent être trempés dans un grand seau d’eau avant la plantation. Ceci permet notamment à la motte de se réhydrater avant d’aller en terre. Creuser un trou qui fait le double du volume du pot contenant la motte de votre laurier rose. Ceci correspond à peu près à 50 cm de diamètre et en profondeur. Dénouer légèrement les racines enchevêtrées dans la motte et la placer au-dessus du trou pour que le dessus de la motte soit au niveau du sol. 

Combler le trou avec une bonne terre et tasser légèrement puis arroser. SI vous comptez planter plusieurs pieds de lauriers roses, veillez à laisser un minimum de 1 mètre entre chaque pied. Si vous vivez en région plus froide, nous vous conseillons de mettre vos lauriers roses en bac pour pouvoir les déplacer au besoin lorsque le gel arrive.

Avec quelles plantes associer le laurier rose ?

En pleine terre et au jardin, le laurier rose peut tout à fait s’associer avec des oliviers, des citronniers, des agapanthes ou des Alstroemeriaceae. Ces grandes fleurs sont idéales en massifs et rappelleront les belles couleurs des lauriers roses.

Vous créez une ambiance méditerranéenne et vous aurez droit à des senteurs agréables, notamment avec un citronnier. Ceci peut également s’appliquer à une terrasse, pour une belle décoration colorée.

Planter un laurier rose en pot

Le laurier se plaît bien aussi en pot ou en grand bac. Si vous avez trouvé un petit laurier rose, celui-ci sera heureux dans un bac de 50 cm de profondeur et de largeur. Pour qu’il soit bien, préparez un mélange de terreau de plantation et de terre végétale.

Procédez comme pour la plantation en terre et n’oubliez pas de placer une couche drainante au fond du bac (graviers ou billes d’argile). 

Entretien du laurier rose : la taille et le soin 

L’entretien du laurier rose passe essentiellement par l’arrosage, la taille, et l’observation soigneuse. Cet entretien régulier permet au laurier rose d’éviter les maladies, d’avoir une bonne croissance et une belle floraison tous les ans. Les arrosages du laurier rose doivent être fréquents les 2 premières années après la plantation en plein terre. Cela favorise un enracinement optimal, en profondeur.

Si vous avez planté votre laurier rose en bac, l’arrosage doit aussi être fréquent. N’hésitez pas à ajouter un engrais spécial pour fleurs, au moins 2 fois par mois, pour bien nourrir cette plante qui est assez gourmande. Tous les ans et si votre laurier le demande, rempoter dans un bac plus grand, ou ajouter du terreau de jardin.

Que faire de mon laurier rose en hiver ?

En hiver, l’entretien du laurier rose se résume à la protection et à l’hivernage si vous avez un laurier rose en pot. Un voile d’hivernage peut être placé et un paillis déposé au pied du laurier rose. Faites votre paillis avec des feuilles mortes, cela peut suffire à protéger le laurier rose du froid. 

En pot, le laurier rose aura besoin d’hiverner dans une pièce hors gel et lumineuse. Un garage ou une véranda peut tout à fait convenir, tant que la plante a suffisamment de lumière. Si vous habitez en région à climat doux, le laurier rose en pot peut rester sur une terrasse en hiver sans aucun problème, tant que les températures ne descendent pas en-dessous de -7°C.

Quand et comment tailler un laurier rose ?

La taille du laurier rose pourrait se limiter à la suppression des fleurs fanées, mais peut aussi aller jusqu’à une coupe plus sévère, selon votre manière de concevoir le jardin et les plantes. 

Les tailles plus sévères peuvent servir à aider des arbustes qui n’arrivent pas à se regarnir. Dans ce cas-là, il est conseillé de tailler toutes les branches à l’aide d’un cisaille ou d’un sécateur, à 20 centimètres du sol.

Si vous avez chez vous un grand laurier rose en haie ou en arbre, la taille et les besoins ne seront pas les mêmes. Le laurier rose a non seulement besoin de chaleur, de soleil et d’eau, mais aussi d’une bonne taille, si l’arbuste buissonnant a plus de 5 ans

La taille des sujets en pot n’intervient que tous les 3 ans ou tous les 2 ans au maximum, ceci afin de laisser à l’arbuste le temps de se refaire. La taille des sujets en pleine terre peut se faire tous les 7 ans.

Les divers types de tailles du laurier rose

Le laurier rose de plus de 5 ans peut connaître différents types de tailles. Cet arbuste fleurit sur ses rameaux les plus jeunes et la taille ne doit pas compromettre la floraison, bien au contraire. C’est pour cette raison que la taille se fait en général au début du printemps ou à la fin de l’automne pour les sujets en bac ou en pot.

On compte divers types de tailles du laurier rose : la taille en tige, la taille du laurier rose buissonnant, la taille du laurier rose en haie, et enfin, la taille d’un laurier rose en bac. Ces tailles sont radicalement différentes car elles ne servent pas le même sujet ni le même but.

  • La taille du laurier rose en tige : la taille en tige fait un bel arbre ornemental. Les rameaux périphériques et les branches latérales sont taillés chaque année. Vous ne conservez que la tige principale qui va prendre la forme d’un tronc solide.
  • La taille du laurier rose buissonnant : le laurier rose en buisson peut monter très haut et a besoin d’un entretien régulier en termes de taille. Cette taille n’est pas obligatoire et de nombreux jardiniers laissent les lauriers roses aller vers les directions qui leur chantent. Cela dit, pour obtenir une belle floraison, une petite taille occasionnelle ne fait pas de mal à l’arbre. Aidez-vous d’un ébrancheur si besoin. Vous pouvez tailler le centre de l’arbuste et les branches qui s’entrecroisent, pour laisser passer la lumière. Cette opération évite aussi l’installation des parasites et de certaines maladies. Coupez également les extrémités des tiges les moins récentes et votre taille est terminée.
  • La taille du laurier rose en haie : en haie, le laurier rose ne supporte pas de taille drastique. Le laurier rose est joli lorsqu’il a son côté un peu sauvage. Vous pouvez suivre les mêmes conseils de taille que pour le laurier rose buissonnant : centre, extrémités. Ne coupez pas trop, de peur d’avoir moins de fleurs. Les rameaux les plus récents doivent être préservés.
  • La taille du laurier rose en bac ou en pot : en pot, le laurier rose s’apprécie pour son aspect compact de petit arbre. Tailler l’arbuste juste après la floraison, à l’automne. Les branches mortes peuvent être supprimées ainsi que celles qui s’entrecroisent. La lumière et l’air peuvent passer et rendre le sujet plus sain, plus fort tout en favorisant sa croissance.

En dehors de cela, supprimez les branches mortes à l’automne et enlevez les fleurs fanées dès qu’elles apparaissent : ceci favorise l’apparition de nouvelles fleurs. Toute la beauté du laurier rose réside dans son feuillage dense et ses superbes fleurs. La taille doit se faire avec parcimonie pour éviter aux lauriers roses d’être trop dégarnis. Il s’épanouiront d’autant plus.

Les maladies fréquentes du laurier rose

Le laurier rose peut être atteint par les parasites et les maladies. Parmi elles, certaines se développent dû à l’absence de taille de l’arbuste. Le manque d’air, de lumière et de circulation parmi le feuillage peut favoriser l’installation des parasites et des maladies. 

Le laurier rose peut subir des attaques d’origine fongique. La septoriose oleandrine et la gale font partie des attaques qui abîment le laurier rose. Si vous voyez des taches brunâtres sur l’arbuste, il se peut que votre laurier rose soit atteint. Parfois, une taille défectueuse est à l’origine de la gale du laurier rose.

Les insectes peuvent aussi être responsables de certaines maladies chez le laurier rose. Parmi eux, on compte la cochenille du coton et l’araignée rouge qui provoquent pourriture, nécrose ou décoloration du feuillage et la chute de celui-ci. 

Une surveillance régulière est recommandée pour que l’arbuste soit en forme tout le long de l’année. Les traitements peuvent aller de l’insecticide au pesticide, en fonction de la nature de l’attaque.

Show Buttons
Hide Buttons