Comment condamner une porte sans l’enlever ?

Lorsque vous louez ou achetez une nouvelle maison, il peut arriver que vous constatiez la présence de portes inutiles. La bonne nouvelle, c’est que vous pouvez les condamner sans pour autant les enlever. Comment vous y prendre ? Découvrez la réponse dans cet article.

La porte interne

Si vous souhaitez condamner une porte qui se situe en intérieur, le mieux à faire est d’opter pour la méthode du placoplâtre. C’est une technique qui nécessite de petits travaux. Pour l’appliquer, vous aurez besoin d’un certain nombre de matériels, notamment un tournevis, des armatures métalliques, quelques vis et un peu d’enduit.

A lire en complément : Quels sont les coûts d'entretien d'une chaudière à granulés ?

Vous aurez également besoin d’une scie, d’un ciseau à bois et d’une bâche pour protéger le sol. Commencez par dévisser les poignées de la porte en question. Mettez ensuite les armatures métalliques de façon à recouvrir le pourtour de l’ouverture. Les tasseaux en bois sont aussi une bonne alternative aux armatures, à vous de voir.

Il faudra maintenant découper le plâtre en utilisant les dimensions de la porte avant de les fixer sur les bords en métal (ou tasseaux en bois) à l’aide des vis. Enfin, vous aurez à poser l’enduit. Posez d’abord celui destiné au dégrossissage avant d’appliquer celui de finition. Cela permettra de masquer les imperfections liées au rebouchage. Après toutes ces étapes, il est conseillé de procéder au ponçage de la porte, et si possible, de condamner son ouvrant avec un cadenas.

A lire aussi : Dans quels cas pouvons-nous faire appel à un électricien professionnel ?

La porte externe

Le processus de condamnation des portes externes est tout autre. Dans la plupart des cas, une autorisation de la mairie est requise avant le début des travaux. En effet, condamner une porte extérieure revient à aménager sa maison. Vous aurez donc besoin d’un permis de construire avant de faire quoi que ce soit. En ce qui concerne le travail même, deux techniques peuvent être utilisées.

La technique des parpaings

La technique des parpaings est certainement la méthode la plus utilisée. Elle vous permet de condamner correctement votre porte. Tout ce que vous avez à faire, c’est de construire un mur fait en parpaing. Vu la complexité de la tâche, il est recommandé de recourir aux services d’un professionnel du bâtiment.

Grâce à son expérience et à son savoir-faire, il ne fait aucun doute qu’il est mieux placé pour faire ce travail. Faites cependant très attention quant au choix de vos parpaings. Il en existe sous diverses formes et dimensions sur le marché. Il vous revient donc de choisir ceux qui correspondent à l’encadrement de votre porte.

La technique des planches de bois vissées

En utilisant des planches de bois vissées, le résultat est quasiment le même à la seule différence que cette technique est plus esthétique. Vis, planches de bois, tournevis, voilà tout ce dont vous aurez besoin. En vous rendant dans les scieries ou dans les grandes surfaces de bricolage, vous pourrez vous procurer tout le matériel nécessaire.

En somme, vous pouvez condamner votre porte de diverses manières. Vous pouvez opter pour la technique de placoplâtre, des parpaings ou des planches en bois visées. N’oubliez pas cependant de demander une autorisation s’il s’agit d’une porte extérieure.