Comment choisir la couleur de sa housse de couette ?

Bien choisir son linge de lit est important car nous passons du temps au contact de nos draps. Le lit est un endroit intime où l’on se repose, c’est pourquoi le linge dans lequel on dort doit nous plaire et être de qualité.

Afin de garantir votre confort, veillez à choisir une hausse de couette d’une belle matière et d’une couleur adaptée.

A lire également : Des canalisations souvent bouchées : est-ce-normal ?

Il existe toutes les couleurs possibles et imaginables si vous cherchez une housse de couette, à vous de trouver celle qui valorisera la décoration de votre chambre et fera du bien à votre esprit.

 

A lire aussi : La Maison des Archis à Toulon, visite du showroom en image

La housse de couette de couleur bleue

Le bleu possède de nombreuses variantes. Du bleu ciel jusqu’au bleu nuit en passant par le bleu canard, vous avez toute une palette qui s’offre à vous. Le bleu est une couleur qui apaise et qui se range dans les couleurs froides.

Le bleu s’associe très bien au blanc donc vous pouvez tenter de faire ce type d’association avec les autres draps du lit.

La housse de couette rose

Souvent associé au féminin, le rose a plusieurs déclinaisons lui aussi. Le rose pâle ou poudré adoucira la décoration d’une pièce en rendant l’espace chaleureux et duveteux. Le fuchsia donnera un boost à l’ambiance de la chambre. Le rose est autant agréable que rassurant.

Si vous aimez les ambiances romantiques, le rose est fait pour vous. Afin de rehausser un rose pâle, vous pouvez choisir des draps ou des taies d’oreiller d’un rose plus foncé. Le mieux est en effet de rester sur des draps de qualité dans les mêmes teintes afin de garder une certaine harmonie.

La housse de couette blanche

Le blanc apporte tout de suite un vent de fraicheur et de pureté. Dormir sous une housse de couette blanche c’est comme dormir sur un nuage. Le blanc tranquillise et assure une apparence sobre et chic à votre chambre.

Veillez cependant à être soigneux avec une telle couleur, le blanc tâche vite et peut rapidement être marqué par la transpiration. Lavez régulièrement votre housse de couette blanche pour éviter ce désagrément.

Une housse de couette verte

Le vert kaki, le vert pomme, le vert forêt… Ce sont autant de possibilités que vous avez avec cette couleur. Le vert est une couleur positive et pleine de peps. C’est la couleur de la nature, elle calme vite l’esprit.

Une housse de couette d’un beau vert foncé sera du plus bel effet dans votre chambre. Avec une décoration un peu folk, vous aurez la plus belle chambre de la maison. N’hésitez pas à trouver des inspirations sur Pinterest pour vous aider !

Une housse de couette avec un imprimé

Les housses de couette avec des motifs offrent également un large choix. Il existe des housses avec des motifs floraux magnifiques, de quoi égayer votre chambre cet hiver.

Si vous préférez les motifs minimalistes et géométriques, vous avez de quoi faire également.

Attention cependant aux motifs surchargés dans une pièce qui possède déjà beaucoup de meubles et d’objets. Cela peut créer un espace brouillon et non reposant pour l’esprit.

Bien associer les couleurs de notre chambre

L’association des couleurs peut être décrite simplement comme la façon dont nous associons les couleurs dans notre environnement.

Dans la présente étude, nous avons examiné l’influence de la couleur sur les réponses initiales. En psychologie non traditionnelle, il existe de nombreuses méthodes pour tester l’effet des stimuli. Nous avons utilisé la TSF (ensemble de stimuli entraînés de pêcheurs), qui s’est avérée très précise pour détecter les réponses initiales, même chez les enfants. Les psychologues non traditionnels ont également utilisé l’IRMF (réponse évoquée des fibres cérébrales) et l’EEG (électroencéphalographie), qui sont plus sensibles et plus informatifs que la TSF. Les neurosciences et les tests neuropsychologiques ont montré des relations entre la couleur et divers processus cognitifs et physiologiques.

Dans la présente étude, une procédure dite d’appariement a été utilisée. Il s’agit d’une procédure simple dans laquelle on présente deux couleurs et on demande au lecteur si les deux couleurs sont similaires ou désagréables. Les critères d’appariement comprennent la similitude des mots, l’apparence et la signification. Par exemple, un camion vert serait associé à une voiture bleue. Ces associations sont souvent utilisées par les chercheurs lorsqu’ils examinent les associations verbales, comme chaud/froid ou l’association d’une couleur rouge.

Ensuite, l’enquête Noric a demandé à des personnes issues de quatre cultures occidentales et de huit cultures asiatiques (la culture asiatique est au centre de cette étude) d’évaluer la force de leurs associations négatives et positives avec une série de couleurs. Ces associations n’étaient pas toujours les mêmes selon les cultures. Certaines associations étaient très fortes dans certaines cultures, mais plus faibles dans d’autres.

Plus importants encore, les résultats ont montré que la force de l’association négative ou positive d’une personne avec différentes couleurs était fortement corrélée à la mesure dans laquelle elle utilisait le langage des émotions, qui comprend des mots tels que colère, peur et amour. Les résultats ont également montré qu’il existait de fortes différences entre les sexes dans ces associations. Les hommes ont montré une association plus forte avec la colère que les femmes. Cependant, il n’y avait pas de différence entre les hommes et les femmes dans l’association, montrant la force de leur association avec le blanc.

Ces résultats suggèrent qu’il existe de nombreuses associations différentes et uniques que l’on peut avoir avec une couleur, et que ces associations peuvent être utilisées pour plus que les émotions de base. De nombreux processus cognitifs différents peuvent être impliqués dans la génération et l’utilisation de mots d’émotion, et toutes les fonctions cérébrales peuvent être mieux comprises lorsqu’elles sont étudiées à l’aide d’une IRMF ou d’un appareil similaire. La présente étude n’est qu’une partie d’un ensemble beaucoup plus vaste de travaux sur les relations entre la couleur et les émotions humaines et les fonctions cérébrales. La relation entre les couleurs et les différentes émotions et la façon dont le cerveau les utilise a déjà fait l’objet de recherches approfondies. Ces recherches sont menées par de nombreux groupes différents qui utilisent une variété de méthodes. Toutes ces méthodes utilisées sont vraiment efficaces pour un bon résultat.