Qu’est-ce que la domotique ?

La domotique est un mot tant utilisé de nos jours, c’est à la fois un nom et un adjectif. En tant qu’adjectif, domotique est devenue synonyme d’intelligent. En tant que nom, domotique englobe plusieurs domaines aussi vastes les uns que les autres. Ainsi, il est préférable de voir la domotique sous un aspect plutôt pratique que purement technique. Sous cet angle, la domotique c’est le confort, la sécurité et l’économie d’énergie.

La domotique en bref

La domotique est une notion très vaste. Quoi que cette définition de Wikipédia ne permette pas de comprendre le terme totalement, elle englobe à peu près tout : « La domotique est l’ensemble des techniques de l’électronique, de physique du bâtiment, d’automatisme, de l’informatique et des télécommunications utilisées dans les bâtiments, plus ou moins “ interopérables” et permettant de centraliser le contrôle des différents systèmes et sous-systèmes de la maison et de l’entreprise. »

Lire également : Comment diviser un grand salon ?

Inutile de formuler une autre définition de la domotique qui risquerait d’en compliquer davantage la compréhension. Il faut juste voir la domotique comme un moyen, des techniques et des matériels. C’est un moyen parce qu’il permet d’installer le confort et la sécurité dans votre maison par exemple. Techniques parce que la domotique utilise des techniques et des technologies – matérielles et logicielles – pour fonctionner. Matériels parce que des objets connectés sont utilisés comme supports de communication et calcul.

La domotique en tant que moyen

Dans un premier temps, la domotique était conçue uniquement pour le domaine domestique. Comme son nom l’indique, domotique est la combinaison de domus et du suffixe -tique. Actuellement, les technologies et le savoir-faire ont fortement évolué que la domotique touche également les secteurs industriels et presque tous les locaux professionnels. Certes, on peut lui donner d’autres noms dans ces secteurs, mais le principe de base et les techniques utilisées ne diffèrent pas réellement.

A lire également : Porte anti pince-doigts pour crèche : de quoi s’agit-il ?

Pour ce qui est de la domotique « pure » appliquée à la maison, il faut distinguer trois grandes fonctions principales : le confort, l’économie d’énergie et la sécurité. Ce sont là les principales applications de la domotique. Grâce à la domotique, la gestion de ces différents éléments est faite automatiquement. Ainsi, plus la maison est indépendante, plus on se rapproche de la maison intelligente, celle qui fonctionne toute seule.

La domotique et le confort : comment cela marche ?

Entrer dans une pièce avec un éclairage qui s’allume automatiquement même sans avoir à claquer les doigts. C’est ce genre de confort dont il est question, mais la domotique va toujours de plus en plus loin. Elle vous déleste de plusieurs tâches au quotidien et vous fait gagner du temps. Pensez par exemple à vos douzaines de volets motorisés qui s’ouvrent et se ferment automatiquement.

Ou encore à votre machine à café qui démarre à 6h30 pile chaque matin. Vous pouvez également inclure l’eau de votre bain qui est chauffée à la température idéale avant que vous ne fouliez le sol de votre salle de bain. Vous l’aurez compris, la base du confort apporté par la domotique est l’automatisation.

L’économie d’énergie par la domotique

Le confort a un prix : l’énergie nécessaire pour son instauration. Pour vivre dans le confort, il faut utiliser de l’énergie, quel que soit le mode de production de cette dernière. Cependant, la domotique a pour vocation de gérer l’énergie de façon à en réduire perceptiblement la consommation. Plus concrètement, la domotique vous permet d’optimiser le mieux possible l’utilisation de votre source d’énergie.

L’économie d’énergie passe par l’utilisation d’objets et d’appareils intelligents capables de fonctionner automatiquement. Un chauffe-eau intelligent ne chauffera l’eau qu’à des moments précis basés sur l’habitude d’utilisation de la maison. La quantité de l’eau chaude produite sera également limitée.

Prenons également l’exemple de l’éclairage qui fonctionne selon la présence ou non de quelqu’un dans les pièces. L’on peut également parler du chauffage qui ne sera plus sollicité intempestivement. En ce qui concerne l’énergie, la domotique permet d’en éviter le gâchis. Ces économies sont vérifiables sur vos factures, vous pouvez espérer au moins 30% d’économies d’énergie avec la domotique.

La domotique pour renforcer la sécurité de la maison

La domotique peut prendre en charge la gestion du système de sécurité de la maison. En fait, elle centralise le traitement des données captées par les différents dispositifs installés dans la maison. Les caméras et les différents détecteurs et capteurs peuvent être reliés au box domotique. La sécurité ne concerne pas uniquement les intrusions et les effractions. Pensez également aux différents accidents domestiques comme les fuites de gaz, les incendies ou encore la protection et la surveillance des personnes âgées.

Comme pour ses deux autres domaines d’application, la domotique gère automatiquement les événements dangereux en lançant les alertes. L’argument le plus rencontré dans le domaine de la domotique de la sécurité est également la possibilité de créer des scénarios. Vous êtes en vacances pendant une semaine, la domotique allume l’éclairage et ouvre les volets à des moments précis pour simuler votre présence. En outre, vous avez accès à votre système à n’importe quel moment rien qu’en ouvrant une application sur votre smartphone.

Domotique : technologies et matériels de centralisation de commandes

Centralisation est l’autre mot tant lié à la domotique au même titre que l’automatisation. Grâce aux technologies de communication par ondes radio, Wifi, Ethernet il est possible de faire interopérer plusieurs matériels physiques. D’une manière générale, on peut concevoir la domotique comme étant le système formé par les différents objets connectés, la centrale ou box domotique et les moyens logiciels qui font fonctionner le tout.

Tous les objets connectés – capteurs, détecteurs, prises, appareils divers – recueillent des données et les transfèrent à la centrale domotique. Cette dernière effectue les analyses et envoie les ordres automatiquement. Les données peuvent être la température ambiante dans une pièce, l’ouverture intempestive d’une fenêtre, le dépassement d’un seuil de consommation, et bien d’autres encore.

Grâce à la technologie logicielle dont la centrale est équipée, celle-ci est capable d’envoyer des ordres pour réduire ou augmenter le régime du chauffage. Lancer l’alerte pour vérifier pourquoi la fenêtre s’est ouverte. Enfin, suggérer que l’on utilise le minimum d’électricité pendant un certain moment.

Show Buttons
Hide Buttons