Les aides financières pour la rénovation de vos fenêtres

Les portes et fenêtres sont source de perte de chaleur dans un appartement mal isolé. C’est encore réel si vous avez une fenêtre dotée uniquement d’un vitrage simple. Les rénover vous aide à réaliser des économies en énergie, mais aussi à gagner en confort thermique. Si vos moyens financiers freinent votre projet de rénovation, plus de panique. Il existe plusieurs aides financières pour remplacer vos fenêtres. Découvrez-les dans la suite du développement.

La Prime Énergie

La prime énergie ou encore certificat d’économie d’énergie (CEE) est un dispositif mis en place par l’État pour permettre l’accélération de la transition énergétique. De ce fait, l’État impose à ses fournisseurs d’énergie et aux différents vendeurs de carburant de faire des économies d’énergies. Pour satisfaire ces exigences, les fournisseurs lancent la prime énergie. Celle-ci permet de prendre en charge tous vos travaux de rénovation des fenêtres.

A lire également : Quelques étapes simples pour construire un garage en bois dans votre jardin

Les montants de la prime dépendent de vos revenus, du type de travail que vous désirez engager et de plusieurs conditions d’éligibilités. Pour plus de qualité, les travaux doivent être réalisés par un artisan RGE. Cette aide s’adresse à l’égard des ménages qui désirent entamer des travaux dans une habitation construite depuis plus de 02 ans. Elle peut être une résidence secondaire ou principale. Ses occupants peuvent être des bailleurs, des locataires ou propriétaires.

MaPrimeRénov’

MaPrimeRénov’ est lancée le 20 janvier 2020 pour aider les familles modestes. Ce soutien est octroyé par l’ ANAH pour les copropriétaires, propriétaires occupants et propriétaires bailleurs. Il s’agit d’une aide monétaire pour financer une partie de vos travaux de rénovation et d’amélioration des performances énergétiques. Le montant alloué dépend des revenus de votre ménage. Ils sont ordonnés par une grille de couleur avec les montants accordés :

A lire aussi : Rénovation d’appartement : hemea est-elle la société qu’il vous faut ?

·       Bleu (ménage très modeste) : montant alloué, 100 € par équipement ;

·       Jaune (ménage modeste) : montant accordé, 80€ par équipement ;

·       Violet (ménage intermédiaire) : montant alloué, 40 € par équipement ;

·       Rose (ménage aisé) : non éligible.

Avant d’obtenir cette aide, vous devez constituer un dossier pour le déposer sur le site maprimerenov.gouv.fr ou auprès de votre artisan certifié RGE. Si la structure valide votre dossier, vous pouvez entamer les travaux. Pour demander ce soutien, vous devez engager vos travaux dans une résidence principale située en France. Elle doit être construite depuis plus de 15 ans.

MaPrimeRénov’ Sérénité de l’ANAH

MaPrimeRénov’ Sérénité a pour but d’entamer des travaux offrant un gain de performance énergétique d’au moins 35 % dans un appartement. Elle est octroyée sur certaines conditions de ressources et peut être demandée par certains ménages, à savoir :

·       les ménages modestes avec une aide jusqu’à 50 % du montant total des travaux hors taxe ;

·    les ménages très modestes avec une aide de financement global allant jusqu’à 35 % du montant des travaux HT.

Vous avez la possibilité de demander cette aide par l’intermédiaire du guichet FranceRénov’. Le montant total pris en compte pour la rénovation est estimé à 30 000 euros maximum. Pour cela, vous aurez une aide de 15 000 €. Cette aide finance la rénovation générale de votre logement. Toutefois, l’isolation des fenêtres, murs et changement du système de chauffage sont tous intégrés.

Le chèque énergie

Le chèque énergie est lancé en janvier 2018 pour remplacer les tarifs sociaux de gaz et d’électricité. Il s’agit d’un instrument pour lutter contre la précarité énergétique. Le chèque énergie est adressé aux ménages modestes selon un barème défini par le gouvernement. Pour bénéficier du chèque énergie, vous n’aurez aucune formalité administrative à réaliser. Le chèque est distribué automatiquement dans vos différentes boîtes en qualité de bénéficiaire. Cette subvention s’utilise dans les cas suivants :

·       régler une facture énergétique domestique ;

·       contribuer à la prise en charge de vos travaux de rénovation et d’isolation.

Il s’agit en quelque sorte d’une aide qui peut être utilisée pour isoler vos différentes fenêtres. Le montant du chèque énergie varie entre 48 € et 227 € TTC. En fin d’année, vous pouvez également obtenir un chèque énergie complémentaire de 100 €. Ce dernier peut aussi servir à la rénovation de vos fenêtres. Ce chèque énergie a une durée de validité de 01 an et jusqu’au 31 mars de l’année suivante. Vous avez la possibilité de prolonger la validité en le transformant en chèque travaux valable pour deux ans.