Quel temps de séchage pour du plâtre ?

Le plâtre est un matériau très prisé dans le secteur de la construction. Pour être utilisé, cette poudre est mélangée à de l’eau puis durcit quelque temps après. Il est la plupart de temps utilisé pour des travaux intérieurs d’autant plus qu’il joue un rôle crucial dans la prévention de l’humidité. On peut de ce fait l’utiliser pour boucher des petits trous sur les murs ou en tant qu’enduit. Il peut être utilisé pour réaliser de nombreuses tâches et c’est d’ailleurs pour cette raison qu’il devient important de savoir comment l’utiliser. Vous pourrez être amené à réaliser quelques petits travaux de bricolage au sein de votre domicile avec du plâtre, or la connaissance de son temps de séchage est essentielle.

Comment bien sécher le plâtre ?

Le respect du temps de séchage du plâtre est déterminant dans la réussite des travaux qu’on souhaite réaliser avec ce matériau. Qu’il s’agisse des travaux d’enduit intérieur, rebouchage, montage de cloisons en briques ou toute autre tâche, vous devez au préalable vérifier les conditions d’application de ce matériau. Bien avant d’entamer les travaux, les emplacements concernés doivent être bien protégés de la pluie et des coups de vent. La température ambiante et celle du support doivent se situer entre 5 et 30°C aussi bien pendant le temps d’application du plâtre que celui du séchage. Si vous souhaitez l’appliquer sur les murs en période de froid où les températures sont à 0°C, il est conseillé de chauffer le bâtiment au préalable afin d’atteindre un niveau de température important. S’il s’agit de travaux d’enduisage de grande envergure nécessitant l’utilisation de canons à chaleur, il est indispensable de les couper pendant l’application du plâtre afin de prévenir la production de flux d’air chaud pouvant empêcher au matériau de bien prendre sur le support.

A lire aussi : Transformation d’un local commercial en habitation : quelles règles suivre ?

Quel temps pour le séchage du plâtre ?

Contrairement à ce que certaines personnes peuvent penser, il existe une grande différence entre le séchage et le durcissement du plâtre. Le plâtre a un mode de fonctionnement particulier et c’est d’ailleurs ce qui le distingue des autres matériaux. C’est bien sa capacité à durcir plus rapidement qui le différencie des autres matériaux de construction. Toutefois, le durcissement du plâtre n’entraine pas automatiquement son séchage. Lorsqu’il est mélangé avec de l’eau, cela produit une réaction chimique et c’est bien ce qui accélère son processus de durcissement. Si son utilisateur ne prend pas un certain nombre de précautions, il lui sera impossible de travailler avec ce matériau une fois qu’il a été mélangé à de l’eau. Le fait qu’il durcisse ne signifie pas forcément qu’il est sec et c’est d’ailleurs pour cette raison qu’il est important de bien faire la différence entre ces deux formes que peut prendre le plâtre.

plâtre séché

A lire également : Choisir le meilleur traitement d’hydrofuge de façade : comment s’y prendre ?

Pour ce qui est du temps de séchage du plâtre une fois appliqué sur un mur, il est beaucoup plus important que ce que vous pouvez imaginer. Que vous fassiez des travaux de rebouchage ou d’enduisage, il est important de garder à l’esprit que ce matériau nécessite assez de temps pour sécher et c’est d’ailleurs pour cette raison que vous devez éviter de vous empresser à peintre le mur juste après l’application du plâtre. Ce temps peut être estimé à une semaine au moins par cm d’enduit surtout lorsque son épaisseur est importante. Toutefois, certains facteurs peuvent néanmoins influencer ce temps en le rendant plus court ou plus long, il s’agit de la température ambiante, climat, ventilation ou le taux d’humidité.

Les plâtriers expérimentés pensent que certains plâtres peuvent même prendre six mois pour sécher, ce temps dépendra forcément de l’épaisseur de ce matériau sur les murs. Pour un mur enduit de 3 cm comme c’est le cas la plupart de temps, un mois sera suffisant pour qu’il sèche. Au moment de peindre les murs, les experts déconseillent les peintures non respirantes surtout lorsque vous avez encore des doutes sur le séchage complet de votre mur. Ce type de peinture renferme l’humidité à l’intérieur du mur et cela pourra entrainer la dégradation du plâtre plus tard.

Pourquoi faire bien sécher son plâtre ?

Le séchage optimal du plâtre est une nécessité pour prévenir l’humidité. Celle-ci est sans aucun doute, l’ennemi principal de ce matériau et c’est pour cette raison qu’il est primordial de respecter scrupuleusement le temps de séchage du plâtre. Il est important de rappeler que le mur est déjà humide au moment des travaux d’enduit à cause des intempéries ou des eaux qui proviennent du mortier. De son côté, le plâtre contient également une bonne quantité d’humidité d’autant plus qu’on estime à 500L la quantité d’eau du plâtre par m3. C’est donc une quantité d’eau importante que ce matériau doit évacuer pour être bien sec. Un enduisage ou rebouchage mal séché expose le mur à de nombreux risques comme l’apparition de la moisissure, une mauvaise prise interne de l’enduit etc.

Show Buttons
Hide Buttons