Quel est le meilleur moment pour traiter les tomates ?

En tant que l’un des légumes les plus utilisés en cuisine, la culture de la tomate séduit pas mal de jardiniers. Ceci étant, cultiver cette plante est loin d’être aussi facile qu’on puisse le croire. Cela se fait suivant plusieurs étapes non négligeables. Bien traiter ces plantes est indispensable pour avoir une belle récolte. Découvrez dans cet article la meilleure période pour traiter les tomates.

Tout savoir sur les maladies des tomates

La tomate doit souvent faire face aux maladies cryptogamiques surtout en cas d’humidité :

A lire aussi : Comment arroser le citronnier ?

  • Le mildiou est la maladie la plus crainte. Il arrive par temps doux et humide, il peut ravager toute une récolte. Il apparait par des taches irrégulières jaunes, puis il y a des couleurs gris brun sur les feuilles accompagnées d’un duvet blanc sur la partie inférieure de la feuille. Les tomates affichent des taches brunâtres et pourrissent après.
  • À part le mildiou, d’autres maladies cryptogamiques, moins fréquentes, peuvent survenir aux tomates comme : pourriture grise, alternariose, septoriose, fusariose…

Il existe aussi d’autres maladies bactériennes ou virales qui peuvent atteindre les tomates, il est donc nécessaire de bien les traiter.

Les différents traitements de tomate

Pour éviter que la tomate ne soit dévastée par la maladie, il est essentiel de la traiter efficacement.

A lire également : Quand semer le basilic ?

Une culture de tomate dans de meilleures conditions

Les conditions de plantation sont importantes pour un traitement préventif de tomate :

tomates

  • Cultivez-la dans un sol léger, fertile et équilibré ;
  • Effectuez de la rotation des cultures ;
  • Espacez les pieds de tomates ;
  • Taillez-la seulement les jours secs ;
  • Privilégiez l’arrosage en matinée.

Un traitement de tomate suivant la bouillie bordelaise

Il s’agit d’un traitement préventif très convoité, car il agit efficacement contre le mildiou et les autres maladies cryptogamiques de la tomate. Toutefois, le cuivre qui la compose est néfaste pour le sol, affectant une partie des micro-organismes qui y vivent. Il est ainsi préférable d’utiliser la bouillie bordelaise à doses limitées et l’associer à des traitements bio. Procédez donc comme suit :

  • Préparez une solution de bouillie bordelaise en suivant cette dose : 2 g/litre pour 10 m² de surface.
  • Pulvérisez cette solution 2 à 3 semaines après la culture, et ensuite toutes les 3 semaines, ou plus régulièrement en période pluvieuse. Mais, en période de sécheresse prolongée, il n’est pas nécessaire de traiter.

Un traitement au produit naturel

Si vous utilisez une décoction de prêle, suivez ces démarches :

  • Diluez la décoction de prêle à 20 % c’est-à-dire pour 1 litre de décoction, versez 4 litres d’eau ;
  • Effectuez le traitement toutes les semaines ou toutes les 2 semaines ;
  • Pulvérisez tout le feuillage ainsi que le sol.

Le traitement curatif de tomate

Quand la maladie est déclarée, ne perdez pas de temps pour agir :

  • Coupez les zones atteintes et débarrassez-vous des plants trop malades ;
  • Essayez ensuite le traitement curatif naturel : après avoir coupé les plantes atteintes, le traitement naturel fera l’affaire si vous le réalisez dès les premiers symptômes de l’attaque. Utilisez ainsi une décoction de prêle diluée à 20 %, ou une solution de bicarbonate de soude.

Show Buttons
Hide Buttons